Le réveil des péquistes

Pauline Marois chef du parti québécois et première ministre du Québec

Pauline Marois première femme au poste de première ministre du Québec

L’attentat à la vie de Pauline Marois a représenté pour moi un moment charnière de mon engagement politique. Péquiste depuis mes 18 ans, je suis, comme beaucoup de québécois, profondément attaché à ce parti. Ce qui s’est produit au Métropolis, au discours de ma chef, Pauline Marois, m’a dégoûté à un point inimaginable. La tristesse et le découragement m’ont envahis, et j’ai été très affecté depuis ce soir du 4 septembre.

Lire la suite

Bilan de la campagne électorale Québec 2012

Francois Legault CAQ 2012

La campagne électorale de François Legault aux élections du Québec 2012

Voilà que s’achève cette étrange campagne électorale québécoise de 2012, et je me laisse tenter aujourd’hui à en faire le bilan. Ce ne sont pas les billets, analyses et chroniques qui manquent en ce moment, à la veille du vote. Je crois cependant pouvoir y ajouter quelques éléments originaux et moins convenus. Au-delà des chiffres de sondages, il y a beaucoup à dire. Et franchement, ces chiffres dévoilent tout et rien en même temps, si bien qu’il est impossible pour à peu près tout le monde de s’en servir pour prédire ou percevoir quel sera le résultat du vote de demain.

Lire la suite

La fin des fêtes Nationales

Le deuil du Québec tel qu'on l'a connu.

Comme beaucoup de québécois, je n’ai pas le coeur à la fête en ce 24 juin 2011. Les divisions et l’implosion du Parti Québécois diminuent mon intérêt envers notre Saint-Jean-Baptiste, fête qui de toute façon perd de son intérêt avec les années qui passent. Je sais d’ailleurs ne pas être le seul dans mon cas. Que ce soit chez les jeunes, les X ou les baby-boomers,  le sentiment de ralliement collectif ne correspond plus à notre réalité.

Lire la suite

Jack Layton et la montée du NPD; la douche froide du siècle?

Jack Layton et Gilles Duceppe

Jack Layton contre Gilles Duceppe, une triste lutte?

En ces dernières heures de la campagne électorale, et à l’approche du jour de l’élection fédérale 2011, faut-il passer par cette désaffection envers le Bloc Québécois pour voir en face notre situation politique? Il semble bien que oui. La vague orange qui s’apprête à déferler sur le Québec a une portée et une signification beaucoup plus importantes que les seuls chiffres des sondages qu’elle représente.

Lire la suite

Jean Charest à la commission Bastarache

Dans mon dernier billet, je vous avais promis de revenir sur le pouvoir de l’arrogance. La comparution du premier ministre Jean Charest à la commission Bastarache m’en fournit aujourd’hui l’occasion.

Le contre-interrogatoire du premier ministre devant l’avocat de Marc Bellemare, Me Jean-François Bertrand, est une véritable pièce d’anthologie. Il fallait voir les réactions des journaleux de la télé, entre autres celles par exemple de Michel C. Auger à radio-Canada, ou de Paul Laroque et Jean Lapierre à TVA. Tous en choeur ont employé à peu près les mêmes qualificatifs ; «le premier ministre a été calme, détendu, à l’aise, solide, imperturbable». Ont-ils relevé ce que Jean Charest a admis, et analysé ce qu’il a dit? Très peu ou à peu près pas. Ils ont cependant fait grand état de l’impact positif de l’assurance du PM sur sa cote de popularité, qui de l’avis de tous se faisait déjà sentir à la fin de cette journée du vendredi 24 septembre 2010.

Le commissaire Michel Bastarache

Lire la suite

Pauline Marois et l’élection dans Vachon

Un jour quelqu’un qui m’est très cher, un être d’une immense sagesse, m’a dit ces mots qui m’ont beaucoup marqué : «le problème de notre temps, c’est que nous prenons pour de l’or ce qui est du toc, et traitons comme du toc ce qui est de l’or.»

La chef du parti québécois, Pauline Marois

Lire la suite

Le pays des cruches ou les sommets de Toronto.

Qui sont les cruches parmi nous, est-ce une caractéristique distinctive de l'identité canadienne ?

Me revoilà.
Sans tambour ni trompette.
Désolé de vous avoir lâché, ceux d’entre vous qui m’avaient adopté depuis mon arrivée sur la blogosphère. Je savais que je reviendrais, et cette fois-ci pour de bon.

Lire la suite